• Bannière Actualités

La FoodTech : Entre opportunités commerciales et enjeux sociétaux

2 décembre 2020 : SKEMA Conseil

La FoodTech : Entre opportunités commerciales et enjeux sociétaux

D’après un rapport de l’ONU, en 2050 la population mondiale devrait atteindre les 9,7 milliards d’individus. Pour que tout le monde puisse se nourrir il faudrait doubler la production agricole mondiale. Face à ce défi, l’agriculture productiviste largement utilisée ces dernières années montre aujourd’hui ses limites. L’objectif était d’augmenter la productivité et les rendements grâce à la mécanisation de l’agriculture mais les impacts générés sur l’environnement et sur la santé humaine sont de plus en plus pris en compte par les décideurs et les consommateurs. Ainsi, face à cet enjeu sociétal, émerge une réponse : la FoodTech.




La FoodTech c’est quoi ?




A l'échelle nationale, on peut considérer la FoodTech comme l’un des piliers du mouvement de la FrenchTech. La FoodTech regroupe toutes les initiatives numériques, technologiques et entrepreneuriales innovantes en lien avec l’alimentation. Elle couvre ainsi l’ensemble de la chaîne, depuis la production, jusqu’à la consommation, en passant par la transformation, et la distribution. La Food Tech est donc associée à l’innovation et par conséquent aux startups qui y participent.


Ainsi, à l’heure où les consommateurs du monde entier sont connectés via les outils du numériques, certains ont trouvé un moyen efficace pour convertir cette audience et les sensibiliser aux enjeux de l’alimentation.




Les segments de la FoodTech 




La FoodTech est riche d’opportunités et se décline sous plusieurs formes, notamment à travers les services de livraison ou de retail. Des entreprises comme Deliveroo ou Uber Eats apportent des solutions efficaces au défi de la livraison dans l’industrie alimentaire.


De plus, les consommateurs sont de plus en plus informés et exigeants lorsqu’il s’agit des produits de grande consommation. C’est pour ces raisons que “l’Agricultural Technology” s'est développé ces dernières années. On parle de AgTech lorsqu’il s’agit de proposer des solutions pour améliorer la production et la qualité de l’agriculture. De la même manière on utilise le terme FoodScience pour évoquer les startups qui développent de nouveaux produits alimentaires. Ces startups répondent aux besoins de transparence sur les enjeux sanitaires et environnementaux. 


Enfin, l’un des concepts les plus récents, complémentaire des autres catégories de la FoodTech, prend la forme du Coaching. Ce segment répond aux questions “Que dois-je manger ? Qu’est-ce qui est bon pour moi ?” Ces services ciblent le client final et l’aident à avoir une meilleure vision de ses achats et de son alimentation afin d’atteindre des objectifs personnels.




La FoodTech : un marché à suivre




Les investissements dans les startups françaises de FoodTech ne cessent de croître, passant de 29M€ en 2014 à 227M€ en 2018. Ces chiffres cachent cependant d’importantes disparités, en effet 3 acteurs concentrent à eux seuls 60% des levées de fonds. Il s’agit de Delivery Hero, Hello Fresh et enfin Deliveroo qui, à eux trois, ont levé 2,5 milliards d’euros sur des fonds privés.


D’après d’AGfunder, en 2019, 20 milliards de dollars ont été levés par les entreprises du secteur. Il existe actuellement plus de 4 000 startups dans l’écosystème de la FoodTech à travers le monde. Au cours de l’année 2022, le chiffre d’affaires de ce marché devrait atteindre les 250 milliards de dollars. A terme, la FoodTech a pour objectif de répondre à un enjeu crucial : nourrir de façon saine 10 milliards de personnes à l’horizon de 2050.




Les défis à relever...




La FoodTech, pilier du mouvement de la FrenchTech, connaît un développement impressionnant depuis 2014. Malgré cela, il lui reste de nombreux défis à relever. Les entreprises sont tenues d’être transparentes, notamment sur la composition, la traçabilité et les conditions de travail des employés. Il est primordial que les différents savoirs liés à la production alimentaire soient rapidement intégrés à cet écosystème. A terme, la FoodTech sera capable d’augmenter la productivité de l’agriculture, de réduire les gaspillages, et de développer les plantations intelligentes.


 


À Skema Conseil, nous suivons les enseignements dispensés par SKEMA Business School. Ils nous permettent de proposer différentes expertises, et de mettre en pratique notre intelligence collective au service de nos clients. Si vous avez comme projet de rejoindre ce marché prometteur, Skema Conseil peut vous accompagner en vous proposant de nombreuses offres.


Pour découvrir nos offres rendez-vous ici


Article rédigé par Paul REBOUL et Loan POUZET


 


Pour aller plus loin :


https://www.lanouvellerepublique.fr/economie/qu-est-ce-que-la-foodtech


 


https://junto.fr/blog/foodtech/


 


https://www.bpifrance.fr/A-la-une/Actualites/Qu-est-ce-que-la-FoodTech-50785


 

Commentaires