• Bannière Actualités

L’intelligence artificielle au service de la supply chain

14 février 2020 : Baptiste Veysset

L’intelligence artificielle au service de la supply chain

Comment l’IA s’est-elle immiscée dans la Supply Chain ?


 


La Supply Chain Management, traduite par Gestion de la Chaîne Logistique, désigne l’ensemble des flux et opérations allant de l’approvisionnement en matières premières à la livraison d’un produit. De nombreux outils comme le Progiciel de Gestion Intégrée ont été développés afin d’optimiser les coûts et les temps au sein de la Supply Chain. Le développement du fonctionnement en flux-tendu ainsi que la politique du 0 stock n’ont fait qu’accroître le besoin. C’est dans ce contexte que l’Intelligence Artificielle s’est immiscée dans la gestion de la Supply Chain.


Capable de recenser et d’analyser des milliers de données d’exploitation, elle permet déjà d’anticiper les approvisionnements, la quantité de production nécessaire, les opérations de maintenance à effectuer sur les différentes machines et elle apparaît dorénavant comme le présent et le futur de la gestion de la Supply Chain.


Quels sont les champs d’application de l’Intelligence Artificielle dans   la Supply Chain ?


 


Toutes les entreprises sont concernées par l’IA et le potentiel est important. Aujourd’hui, les clients cherchent l’accompagnement et l’autonomie et l’IA répond à leurs besoins.


Tout d’abord, les chatbots, devenus une interface au même titre que les sites et les applications et formés par des conseillers clients, permettent alors d’humaniser et de personnaliser la relation client. L’IA assure une meilleure analyse des data et à fortiori une meilleure compréhension des besoins et proposition d’offres. L’IA est également une bonne alternative puisqu’elle complète les défauts de l’homme : elle reste active et sa base de données est importante. Les clients sont de plus en plus convaincus par l’efficacité de l’IA : 57% des clients pensent que l’IA est utile pour résoudre des problèmes simples et 53% d’entre eux déclarent que l’IA leur permet d’obtenir l’assistance 24h/24 et 7j/7.


Par ailleurs, l’IA favorise l’automatisation des processus logistiques en évitant les erreurs, gagnant du temps et de l’argent. Dans ce domaine, l’IA utilise le machine learning qui identifie et analyse des phénomènes.


Ensuite, l’IA perfectionne les modes de transports en proposant des drones, des navettes, des véhicules électriques. Google a même lancé un service de livraison par drones en Australie. Les entreprises qui ont misé sur l’IA par rapport au transport et à la logistique ont augmenté leurs marges de plus de 5%. Cependant, une étude d’IBM affirme que seulement 10% des systèmes actuels impliquent une intelligence artificielle.


Pour finir, l’IA a une forte influence sur la révision des stocks puisqu’elle permet l’optimisation des ressources, c’est-à-dire, permet de visualiser ce qui doit se vendre le plus tôt possible.


Ainsi, l’IA est en pleine croissance et s’impose de plus en plus aux clients. D’une part, les entreprises gagneront en efficacité et en satisfaction client, d’autre part, les clients voient leur processus d’achat facilité et personnalisé. L’IA bouscule donc l’organisation d’une entreprise et l’expérience client.


Que pouvons-nous espérer de l’intelligence artificielle dans la Supply Chain ?


 


Même si applications et technologies restent pour le moment à l’état de projet, l’intelligence artificielle nous livre de belles promesses dans l’optimisation de l’organisation des processus de supply chain. Ce secteur d’activité reste en effet un environnement instable, assez imprévisible soumis à des chocs d’offres et stocks manquants, problèmes de gestion de flotte et retards de livraisons… L’intelligence artificielle serait et sera ainsi une solution efficace et viable à la limitation de ces différents problèmes.


Tout d’abord, par l’intermédiaire des technologies du Big Data et d’une analyse fine des comportements des consommateurs grâce aux réseaux sociaux, sources internet, forums, l’intelligence artificielle sera dans la capacité de prévoir et d’anticiper les potentielles fluctuations d’offre et de demande sur un marché. Elle pourra ainsi allouer au mieux ses investissements en connaissant plus en profondeur les réelles intentions d’achat des consommateurs et ainsi limiter les ruptures de stock et le sur stockage.


Aussi, ces technologies pourront nous permettre d’automatiser les déplacements des produits dans les entrepôts par l’intermédiaire de la robotique. Ce stockage automatisé serait donc la source d’économies phénoménales sur le long terme et pourrait faire disparaître les erreurs de stockage, pertes de colis qui sont aujourd’hui fréquentes et sont à l’origine d’une réelle perte de temps pour les entreprises. De façon plus générale, l’IA peut contribuer à « à baliser une zone de risques où l'entreprise devra renforcer les contrôles qualité et, au contraire, identifier des zones sans risques où les contrôles pourront être réduits » d’après Laurent Penard, président du cabinet Citwell.


De plus, l’intelligence artificielle permettra une meilleure gestion de la flotte, du processus de livraison : en effet, une analyse plus fine des informations de trafic pourra réduire de manière conséquente les problèmes et délais de livraison. Ces technologies pourront aussi donner au client un suivi et une approximation plus précise de son temps de livraison.


 


Léo Béchet, Responsable Developpement Commercial chez Skema Conseil, antenne de Paris.





Commentaires