• Bannière Actualités

Quel rôle pour la Data dans la crise du Coronavirus ?

6 mai 2020 : SKEMA Conseil

Quel rôle pour la Data dans la crise du Coronavirus ?

Depuis plusieurs semaines, le monde fait face à la propagation du coronavirus. Il s’agit d’une crise d’ampleur mondiale qui frappe toutes les économies du monde. Parallèlement, dans un monde toujours plus digitalisé, la Data est un domaine qui se développe et permet de nombreux progrès tant sur le plan économique que sanitaire.


Il convient alors de se questionner sur le rôle de la Data dans cette crise sanitaire mondiale.


L’utilisation essentielle de l’Open Data


En raison de la crise sanitaire actuelle, l’accès aux statistiques tend à devenir un enjeu majeur. En ce sens, l’essor que connaissait déjà̀ l’Open Data depuis quelques années ne fait que s’accentuer avec la crise du coronavirus. L’Open Data consiste pour les institutions, entreprises, ou même associations du monde de mettre à disposition leurs données de manière ouverte et totalement gratuite.


Pour Jean-Marc Lazard, fondateur et président de la société Opendatasoft, explique que, du fait de la situation actuelle, « l’Open Data se révèle être un outil important notamment pour comprendre la propagation du virus et ainsi prendre les décisions les plus adaptées pour le combattre ». Le but premier de l’Open Data est de « faire en sorte que l’information circule » en diffusant les données qui peuvent être utiles aux scientifiques et à la recherche. Dès lors, savoir combien de lits sont disponibles dans les établissements hospitaliers ou bien combien de personnes sont atteintes du virus sont des données qui faciliteront la prise de décision.  


Cependant, l’Open Data ne contribue pas uniquement à la lutte directe contre le virus, elle sert également à mieux appréhender au quotidien le confinement. Ainsi, plusieurs initiatives ont été lancées localement pour recenser toutes actions permettant de s’adapter aux circonstances actuelles ou de répondre à des besoins. Par exemple, le site Infolocale est un site internet qui propose une carte des offres d’entreprises et commerçants compatibles avec le confinement.


La Data solidaire


Pour tenir face à la crise du coronavirus, les personnes s’entraident et un esprit de partage s’est développé. Cette tendance solidaire est également présente dans le domaine de la Data : depuis le début du mois de mars, des centaines de citoyens tentent de collecter, analyser, visualiser et rendre disponible les données sur le coronavirus.


En effet, Lior Perez, Responsable du Développement Informatique chez Météo France, a créé un groupe d’entraide pour la récolte de données sur le site Slack. Il en a ensuite fait un véritable acte de charité́ en déclarant « la priorité́, c’était d’aider avec mes moyens, avec la donnée ». Depuis le 28 mars, le gouvernement français utilise ces données pour lutter contre le virus.


Les actions solidaires pour favoriser une meilleure communication sur la propagation du virus se sont aussi multipliées ces dernières semaines. Parmi elles, la création d’une application par deux rennais : Covinfo. Celle-ci permet en un clic d’accéder à une multitude de données précises concernant la prolifération du virus et les mesures prises en France et dans le monde.


La Data : une voie pour vaincre le coronavirus ?


La Data mesure l’allure de propagation du virus mais ce n’est pas son seul atout. Effectivement, de nombreux pays tentent d’utiliser la data, et plus précisément l’analyse de data pour essayer de vaincre directement le coronavirus. En ce sens, certains pays tentent d’intégrer la Data dans différents outils médicaux ou informatiques afin de ralentir de façon immédiate l’épidémie. Il ne s’agit plus d’utiliser des données pour constater la propagation du virus, mais bien de tenter de l’arrêter.


La Chine exploite ainsi la Data et l’intelligence artificielle afin de contenir et d’éliminer le virus. Elle a fabriqué des thermomètres sans contact et ses aéroports contrôlent l'arrivée de touristes. À l’aide de cette analyse de données, la Chine est sur la bonne voie pour vaincre le coronavirus.


En France, le gouvernement pense à créer une application, StopCovid, fournissant des informations sur la santé des personnes des environs. Cela pourrait mener à ralentir la propagation du virus.


Quelle place pour l’éthique ?


La Data est devenue un véritable outil de lutte contre le coronavirus. D’une grande aide face à cette crise sanitaire, le respect des règles éthiques peut être remis en question. La plus grande manifestation autour de l’utilisation des données est apparue juste après l’évocation de l’application StopCovid par le gouvernement français : les citoyens l’ont perçue comme une menace pour leurs libertés personnelles. Emmanuel Macron précisait qu’il souhaitait réfléchir à une « stratégie numérique d’identification des personnes ayant été au contact de personnes infectées », bien que l’idée d’un traçage numérique et de ses potentielles dérives effraient les Français. Pour Stéphane Séjourné, ancien conseiller d’Emmanuel Macron, céder à la mise en place de cette application et à l’utilisation des données personnelles de tous serait « admettre que les régimes autoritaires sont mieux armés que les démocraties pour répondre à la crise ».


 


Nolwenn Fuentes, Responsable Commercial chez Skema Conseil, antenne de Paris. 





Commentaires